UQAM - Université du Québec à Montréal
NSERC Industrial Research Chair in Logistics Management
UQAM  ›  ESG  ›  NSERC Industrial Research Chair in Logistics Management  › Mission  ›  Transportation and logistics

MISSION - Problématique

Le transport occupe une place de premier plan dans le développement, l’organisation et le fonctionnement de la société humaine. On peut affirmer sans crainte d’exagérer que le développement du transport – en termes technologiques, organisationnels, d’efficacité – est intimement lié à celui des civilisations. Sans transport, la plupart de nos activités sociales, économiques ou de loisir ne seraient pas réalisables. Ceci est particulièrement vrai à notre époque, basée en grande partie sur notre capacité de déplacer rapidement, efficacement et à (relativement) bas coût des personnes, des biens, de l’information, etc.  Le transport constitue, en particulier, un maillon vital de la chaîne logistique ou chaîne de valeur.

La logistique est centrée sur la planification et la coordination des flux physiques et d’information dans l’entreprise ainsi qu’entre l’entreprise et ces partenaires. La popularité grandissante de la fonction et de la pensée « logistique », tant dans les entreprises que dans le milieu académique, s’explique par sa démarche innovatrice qui remet en question les principes traditionnels de l’organisation de l’entreprise souvent marqués par un fort cloisonnement fonctionnel. Le management logistique repose en effet sur une vision transversale et globale de l’ensemble de la chaîne logistique, depuis l’acquisition des matières premières jusqu’à la vente des produits finis aux consommateurs ou la prestation de services à des bénéficiaires. En adoptant ce point de vue systémique, le management logistique s’est inscrit plus que jamais dans les diverses dimensions liées à la stratégie de développement des organisations.

Plusieurs facteurs influencent l’évolution des systèmes logistiques et de transport des marchandises. Mentionnons en trois :

La combinaison de ces facteurs résulte dans une demande sans cesse croissante de transport des marchandises, dans la nécessité de mettre en place, planifier et exploiter des systèmes logistiques et de transport efficaces, fiables, de qualité, « verts » et souples, capables de réagir rapidement aux changements à court et à long terme dans l’environnement économique, social et politique, dans le besoin de contrôler et réduire les coûts de fonctionnement de ces systèmes, ainsi que dans l’augmentation du transport multi et intermodal.

haut

UQAM - Université du Québec à Montréal  ›  Update : 2011-09-21